ETAPE 10 / 13h45

Publié le par IBAN

ETAPE 10 / 13h45

Résumé de l’étape 9 : Ils ne sont plus que trois !

 

A l’issue du deuxième et dernier  épisode pyrénéen, c’est un trio qui se détache dans la lutte  pour le maillot jaune. Fred, Guillaume et Nexon empochent la victoire d’étape.

 

La course aura encore fait des dégâts aujourd’hui et notamment le début de course endiablé qui n’aura laissé aucune chance aux tentatives d’échappée précoces.  Au rang des victimes, Fifi, Antoine, Nico, Cédric, Biquet et bien d’autres et notamment le tenant du titre, le splendide Lulu qui a sombré corps et bien dans la bataille. Parti pour combler une partie de son retard en se lançant à l’attaque, il a cette fois-ci définitivement perdu la bataille et il est désormais certain qu’il ne conservera pas ses lauriers.

A l’avant de la course, Ben (Hirshi) se fendait d’un baroud d’une témérité rare qui ne serait finalement pas récompensé. Les grosses jambes du peloton menaient tambour battant et l’échappée romantique échouait à quelques kilomètres du but.

Si Fred, Guillaume et Nexon s’offraient une victoire mémorable, c’est un autre trio qui sortait vainqueur de ce premier massif montagneux. Denis, qui devance d’une courte tête François et Gaoutcho, l’habituel baroudeur de l’impossible converti à la rigueur et aux gains marginaux, possèdent une sérieuse avance sur le reste de la meute puisque le quatrième pointe à 15’29. A condition qu’ils parviennent à éviter des embuches de la deuxième semaine, ils devraient entamer la dernière avec de sérieux espoirs de détenir pour un an la couronne du vainqueur sortant et déchu.

 

lulu, Grand reporter au JDT Libéré

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Le Coq
Répondre
N
kristoff
Répondre
T
KRISTOFF
Répondre
A
KRISTOFF
Répondre
T
Coquard
Répondre
G
Sam Bennett
Répondre
I
Stuyven
Répondre
P
Ewan
Répondre
T
Coquard
Répondre
D
Caleb Ewan
Répondre
B
Stuyven
Répondre
S
Van Aert pour Severine
Répondre
B
Trentin
Répondre
F
Bennett
Répondre
T
Coquard
Répondre
B
Wout van Aert
Répondre
L
Sam Bennet
Répondre
F
Coquard
Répondre
E
WOUT VAN AERT
Répondre
B
Wout van art
Répondre
X
C.BOL
Répondre
Y
Cees bol pour yogi
Répondre
C
Mads Pedersen
Répondre
Y
Wout van aert
Répondre
N
Cess bol
Répondre
N
Van aert
N
Cees bol
N
Changement pour Sagan
L
Coquard
Répondre
L
S. Bennett
Répondre
A
Van Aert
Répondre
Y
Wout Van Aert
Répondre
C
Sam Bennett........ en espérant que Bora ne fasse pas une nouvelle bordure!!!
Répondre
C
Cees Bol
Répondre
M
ALEXANDER KRISTOFF
Répondre
L
Qui es tu l'aigle ? (Une enquête exclusive de Gérard Holtz)
Au Tour de France, on se bat pour gagner… mais aussi pour perdre. Le dernier coureur de la Grande Boucle fait lui aussi l’objet d’une tradition. On l’appelle la Lanterne Rouge. Ce titre fut tantôt considéré comme un 'trophée', tantôt comme grade plus 'gênant'. Voici l'histoire de l'un d'entre eux :
Il ne faut en effet pas dénigrer ces coureurs. Ce sont des cyclistes à part entière, ceux de l’ombre, présents pour servir leur équipe et se sacrifier pour le leader. Leur ambition n’est pas personnelle mais collective. En plus, vu les délais à respecter pour ne pas être éliminé, il n’est pas si facile de terminer dernier. « Un gars qui termine dernier, c’est quand même un géant de la route qui a peut-être plus de mérite que d’autres », souligne l’historien du cyclisme Jean-Paul Olivier. Propos repris par un fan de vélo et ancien président, Nicolas Sarkozy, dans un entretien au JDT Libéré en 2015 : « Au vélo vous ne sifflez personne, la lanterne rouge est saluée comme le vainqueur d’étape. »
Mais qu'en pense notre héros, L'aigle de Clermont-Ferrand :
« Pour que je me retrouve en queue de classement, dans la position médiatique du 'pauvre malheureux qui va au bout malgré tout', on m'a demandé de me laisser décrocher, en simulant une maladie, raconte L'aigle. Pour être dernier, il faut que je perde une bonne vingtaine de minutes chaques jours. Sur mon vélo, je fais semblant d'être plié en deux, je joue mon rôle pour les spectateurs et, à l'arrivée, il y a quelques journalistes autour du camping-car de l'équipe. Ils sont venus pour moi, j'ai rempli ma mission ». Mais le soir dans la solitude de ma chambre d'hôtel, je rêve d'échappées victorieuses au long court, de démarrage en côte foudroyant , de sprint victorieux ! De ligne d'arrivée où j'ai le temps de savourer ma victoire ! Pour tout vous dire je me sent comme.......heu.....comment dire Gégé , ... j'ai écris ces quelques mots qui parlent de mes sentiments pour ma bicyclette, mon outil de travail, ma raison de vivre... !
"When you were here before
Couldn't look you in the eye
You're just like an angel
Your skin makes me cry
You float like a feather
In a beautiful world
I wish I was special
You're so fuckin' special
But I'm a creep
I'm a weirdo
What the hell am I doing here?
I don't belong here "
Bryan Coquard
Répondre
L
Cher Cobra,
Le commissariat à bien reçu ton SMS pour prévenir que ton vote n'avais pas été pris en compte par les internets.
Certainement le satellite de ton opérateur internet qui a été malencontreusement dévié de sa trajectoire par un évènement indéterminé.
Après renseignements pris auprès de SPACE X et directement avec Elon MUSK sur sa ligne privée (et oui on est dimanche), aucuns lancements ni activités n'ont été opérés sur ce créneau horaire.
Peut être un coup de " La Denrée ".
La dessus, réunions des commissaires, présentation .PPT, échanges et délibération.
Toutes les expériences d'évènements similaires des commissaires ont été abordées: 1 la montre qui avait avancé de 2h pendant la nuit, 1 autre qui a été pris d'une tourista carabinée et n'a donc pas pu se déplacer jusqu'à son PC...
Merci de ta contribution en tout cas qui nous permet d'agrandir la liste..
Nous te souhaitons quand même bonne suite car le Cobra est vif comme l'éclair,
Répondre
E
El cobra continuera de serpenter avec vous sur les routes de France.
c'est encore un de ces putains de tickets invalides qui a eu raison de lui. Il a imploré, à genou la clémence du jury; en vain....
c'est dur, si près du but ....
D
Ben prends 20 secondes de pénalités
Répondre
B
C'est trop d'honneur !
L
Ben combatif du jour évidemment 2,5 € dans le Nourrain.
Répondre