ETAPE 3 / 12h20

Publié le par IBAN

ETAPE 3 / 12h20

Résumé de l'étape 2 : La course, enfin !

Le tour 2020 aura donc finalement commencé à tenir ses promesses : au terme d’une étape échevelée, Coralie, Biquet, Antoine, Alex et La Braise prennent la tête du classement général au détriment de l’aigle de Clermont-Ferrand. Une étape qui aura également été marquée par le coup de panache du vainqueur d’hier.

En effet, comme pour se racheter de son comportement polémique de la veille, l’Aigle, maillot jaune sur les épaules, plaçait d’entrée une attaque que, pour le coup, les Bobet, Geminiani, Bahamontès, Coppi et consorts n’auraient pas renié en jouant Thomas De Gendt. Las, son coureur ne parvenait pas à prendre l’échappée et les forces venaient à manquer en fin d’étape. Ce soir, l’Aigle accuse un retard de 29’00 qui met fin aux ambitions de celui qui, avant le départ du tour, ne s’en cachait pas. « I’m a f***ing superstar, man. This year, i gonna f*** all thoses motherf***ers in the ass » (ce qu’on pourrait traduire par : « Je me sens en grande forme. Même si j’ai beaucoup de respect pour mes adversaires, je me sens capable de me mêler à la bataille pour la victoire finale ») déclarait-il au magazine Rolling on bike Stone. Si hier soir, certains membres du staff ne masquaient plus leur incompréhension du choix du site du Bassin d’Arcachon pour le stage en altitude choisi par leur leader au début du mois d’août, l’Aigle, abattu mais revanchard, pourrait être tenté de se tourner vers le maillot de meilleur grimpeur qu’il avait déjà ramené à Paris l’an dernier.

A l’avant de la course, après avoir avalé les cols de la Colmiane et de de Turini, le peloton revenait sur l’échappée. La course s’accélérait dans le col d’Eze sous l’impulsion de la Jumbo et le grand écrémage commençait. Fifi (Kämna) était éliminé sur chute, Paulo (Benoot) craquait à la pédale, Nico, Clara, El Mugre et Benoit (Van Aert) se sacrifiaient pour Tom Dumoulin. C’est dans la dernière ascension que Biquet, Coralie, Coco, Antoine, Alex et La Braise plaçaient une accélération imparable, emportaient l’étape et s’emparaient le maillot seulement suivis par Yo revenu du diable vauvert, ce qui lui vaudra d’être élu combatif du jour.

Demain l’étape devrait revenir à un sprinteur. Méfiance toutefois, cette fois-ci, le tour est bel et bien lancé et le jeudutour est redevenu lui-même. Imprévisible. Impitoyable.

Lulu

Reporter pour le JDT Libéré

Rédacteur en chef du Rolling on Bike Stone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bibi a joué Sagan et Nico à joué Bennett à 12h20
Répondre
C
La Braiiiiise a joué Viviani à 11h50
Répondre
S
Gooo
Répondre
S
Sagan
Répondre
I
Peter Sagan
Répondre
A
Bennett
Répondre
T
Caleb Ewan
Répondre
D
Kristoff
Répondre
B
Sagan
Répondre
B
COQUARD BRYAN
Répondre
N
Nizzolo
Répondre
M
Peter Sagan
Répondre
P
Sagan
Répondre
N
sam bennett
Répondre
C
Bennett
Répondre
Y
Caleb ewan pour la fille et sam bennett pour l'homme ( dit yogi)
Répondre
C
Peter Sagan
Répondre
T
Viviani
Répondre
Y
Bennett
Répondre
M
Coquard
Répondre
B
Sam Bennett
Répondre
R
SAGAN
Répondre
F
Christophe
Répondre
C
Sam benette
Répondre
A
SAM BENNETT
Répondre
Y
CEES BOL
Répondre
X
M.PEDERSEN
Répondre
F
Sam bennett
Répondre
G
Mads Pedersen
Répondre
A
Peter Sagan
Répondre
C
Giacomo Nizzolo
Répondre
L
Wheeling Pete
Répondre
L
"Si, comme on peut le penser, les estimations sont exactes, le résultat de la seconde étape du tour de France vient de tomber comme un coup de tonnerre. Ce résultat, après cinq années de travail acharné entièrement voué au service de notre sport, est profondément décevant pour moi et ceux qui m’ont accompagné dans cette action. Je reste fier du travail accompli. Au-delà de la démagogie de la presse réactionnaire et de son représentant scribouillard ! c'est la dispersion du peloton et son manque de solidarité envers des méthodes nouvelles et avant-gardistes de préparation , qui ont rendu possible cette situation, j’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conséquences en me retirant de la vie cycliste après la fin de cette compétition. Jusque-là, je continuerai naturellement d’exercer ma fonction de commentateur avisé de la course. J’exprime mes regrets et mes remerciements à tous ceux qui ont cru en moi et je salue les cyclotouristes que j’ai servis de mon mieux pendant ces cinq années. J’invite les suceurs de roue, les allumeurs de mèche, les saleurs de soupe et autre ramasseurs de casquette à se mobiliser et à se rassembler dès maintenant afin de préparer l’avenir. "
PETER SAGAN
Répondre
L
POUR L’ÉTAPE 2, LE JURY DU COMBATIF DU TOUR DÉSIGNE À L’UNANIMITÉ : YO POUR SA BELLE INSPIRATION AVEC ADAM YATES
Répondre