INTERVIEW DU VAINQUEUR 2021

Publié le par Iban

Interview exclusive de Lulu par le JDT Magazine

Le vainqueur du jeudutour 2021 en exclusivité mondiale dans JDT mag. Retour sur le final exaltant qui l'a conduit à la victoire finale avec notre reporter qui, fidèle à ses habitudes, a su aborder tous les sujets, y compris ceux qui fâchent.

Lulu (journaliste au JDT Mag) : C’est un immense honneur que vous nous faites, Lulu, d’accorder votre première interview au JDT Mag quelques heures seulement après votre quatrième sacre. Mais avant de revenir sur vos exploits, qu’avez-vous à répondre aux accusations immondes dont vous avez été victime ces derniers jours ?

Lulu (vainqueur du jeudutour 2021) : Ces accusations sont tout à fait infondées. Oui, je suis asthmatique et pour cela je dois observer un traitement assez lourd. Sachez toutefois que mes sponsors (nldr : les laboratoires Bayer) et moi-même sommes très attachés à l’image du sportif sain de corps et d’esprit.

Lulu (journaliste) : Cela va de soi, votre Grandeur. Concernant les allusions infâmes sur votre regard que certains mauvais esprits qualifient de fluorescent après que vous vous alimentiez ?

Lulu (champion interplanétaire) : Là encore, ce sont des sornettes. Mes boissons concoctées par une équipe de diététiciens (nldr : chercheurs chez Monsanto) sont tout à fait inoffensives. Elle sont même entièrement naturelles. La preuve, j’en donne parfois à mes poules, elles s’en portent à merveille et me font des œufs de la taille d’un ballon de rugby, c’est vous dire !

Lulu (journaliste) : Le bouton sous la selle  que vous actionnez lorsque vous placez un démarrage, votre Altesse ?

Lulu (légende vivante) : Ridicule ! Il s’agit simplement de l’autoradio !

Lulu (journaliste) : Bien, laissons là ces fariboles, votre Seigneurie. Comment avez-vous réussi à renverser le jeudutour ? Qu’avez-vous à dire à votre adversaire, Tatien El Mugre, qui caracolait en tête jusqu’à votre coup de force ?

Lulu (Roi Soleil) : C’est un coup de folie, c’est sûr mais c’est le cyclisme que j’aime et je pense que c’est ce que le public attend de nous. Evidemment, c’est très dur pour Tatien qui aurait mérité de gagner lui-aussi mais son tour viendra. J’ai moi-même connu la même mésaventure en 2018 où je perds le jeudutour la veille de l’arrivée finale sur une attaque de marlou (nldr : attaque de marlou, expression mythique du cyclisme mais aussi légende du tee-shirt à l’effigie du jeudutour disponible sur la  boutique du site pour le prix modique de 19,90 euros !!!) lancée par mon rival de toujours, Mail. En tout cas, je m’attends à ce qu’il soit de nouveau redoutable l’an prochain.

Lulu (journaliste) : A part vous-même, votre Eminence, quels seront vos principaux adversaires ?

Lulu (Elvis Presley) : Mail Iban le Cannibale, même s’il est vieillissant, est toujours un client. Le Cobra sait gagner, il l’a déjà montré. Denis, s’il retrouve ses jambes de 2020 sera un prétendant à la victoire. Je n’oublie pas non plus le jeune Thib qui, pour son premier tour, a  démontré qu’il faudrait compter sur lui à l’avenir. Et puis, le jeudutour se mondialise. On voit arriver des coureurs de contrées  autrefois considérées un peu avec condescendance comme exotiques. Je pense en autres au bataillon de cyclistes charentais. S’ils arrivent à développer leurs infrastructures, je ne serais pas étonné qu’ils fassent émerger de vrais talents, à l’instar d’Andy et de la Banane. J’en oublie certainement comme Yo qui a fait preuve d’une vraie régularité cette année…

 Lulu (journaliste) : Un dernier mot, votre Splendeur, sur l’Aigle de Clermont-Ferrand…

Lulu (GOAT) : Ca nous fait de la peine à tous de le voir ainsi. Depuis que Jeannie est partie, il n’est plus que l’ombre du coureur immense qu’il a été. Je sais qu’il a contracté des dettes de jeu  impensables et qu’il court le cachet pour retrouver son lustre d’antan. Hier, je l’ai aperçu dans le véhicule promotionnel de Cochonou qu’il conduisait lui-même après l’étape… Ca fait mal de voir le champion qu’il a été dans cet état.... J’espère qu’il reviendra. Le cyclisme a besoin de lui.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
"Le jour où L'aigle de Clermont-Ferrand est redevenu humain "
D’habitude flamboyant, irrésistible, sensuel, toujours au sommet des différents classements, L'aigle de Clermont-Ferrand doit prendre son mal en patience. Entre la lecture de la biographie de Simone Veil, son vélo d’appartement et revoir la diffusion de certaines étapes du Jeu du Tour à la télévision, pour comprendre le pourquoi de sa contre performance (Why, en anglais ).il est revenu pour nous sur cette période pour le moins particulière causée par le coronavirus et un corps de dieu grec surmené par ses exploits sportifs dans les vosges notamment, en évoquant bien évidemment le Jeu du Tour.
-comment allez-vous Mr. L'aigle ? Pouvez nous narrer votre Jeu du Tour, là où tout à basculé!
- je vais bien, merci. Je tiens tout d'abord à féliciter le petit Paysan du Limousin pour sa victoire inespérée .
Mon Tour ce résume en quelques mots ciselés, choisis avec goût, érudition, amour des belles lettres.
Première étape de montagne à 6 km du but, "Je ressent une sensation bizarre " : « Mon coup de pédale était plus sec. J’ai noté ce détail mais, comme l’allure du groupe, emmené par les Creusois et les Charentais, n’était pas très élevée, je n’y ai pas prêté attention. »
Et pourtant… A 3,5 km du sommet,(là, j'utilise la troisième personne pour un effet dramatique et poétique) le champion ralentit, descend en queue de groupe et perd irrémédiablement du terrain. Le visage du Clermontois , impassible pendant toutes ces années où il fut un champion inoxydable, devient soudain crispé, ravagé par la douleur.
Grosse baisse de régime ou fringale, ce monstre physique n’y arrive plus. Il finira l’étape à la 16e place, à plus de quatre minutes du vainqueur, perdant également plus de trois minutes sur ses principaux rivaux. « L’ennemi de L'Aigle, c’est L'aigle lui-même ! » avait prévenu l’entourage du Clermontois.
- un dernier mot peut-être ?
- oui ! je tiens à préciser que jamais , au grand jamais , je n'ai mis un pied dans un véhicule Cochonou ! N'en déplaise aux censeurs !
- ma came à moi c'est le Porc fermier d'Auvergne " le bon goût que l'on aime chez nous !"
Répondre
I
Salut l Aigle ???? !! Content que tu es pu faire ce tour !

Et encore une victoire au trophée Daniel Mangeas, quel talent !

A l année prochaine et vive le tour !