Résumé de la 1ère semaine

Publié le par Iban

Tatien a t’il écrasé le jeudutour ?

 

Un homme et un seul a outrageusement dominé cette première semaine clôturée par un dantesque passage dans les Alpes. Tatien, déjà auteur d’un impensable combo maillot vert / maillot à pois en 2013, n’a jamais été aussi prêt du sacre suprême. Certes, devant une réussite aussi insolente, des voix s’élèvent, parmi lesquelles celles de nos confrères du Populaire du Centre qui titraient hier en première page sur une secrète et mystérieuse rencontre à Landouges, quelques semaines seulement avant le départ de Brest, avec le Docteur Lecantini, le sulfureux médecin des années Mail… Pour autant, à ce stade, rien ne vient troubler la quiétude du leader incontesté du peloton et pour cause, après seulement neuf étapes, il dispose déjà d’une avance considérable sur ses poursuivants, éparpillés façon puzzle,

 

Le prétendant le plus proche pointe à 3’32 et n’est pas forcément celui qu’on attendait pour livrer bataille avec Tatien. Thibaut, 3 victoires d’étapes seulement en trois participations, réalise un quasi sans-faute même s’il a dû céder aux coups de boutoir de son aîné. Le jeune coureur aura t-il la maturité pour lutter jusqu’au bout pour le titre ?

La menace pourrait venir de l’arrière. Lulu (quel délicieux mélange d’élégance et d’efficacité) complète le podium provisoire mais compte un débours près de 9’. Pas de quoi décourager l’admirable champion… Sur ces talons, Le Cobra attend patiemment son heure pour cracher son venin. Nul doute qu’il trouvera dans les Pyrénées un terrain propice à assouvir ses ambitions.

 

Mais que sont devenues les autres figures historiques du jeudutour ? Mail, quintuple vainqueur et éternel favori au départ de chaque édition, semble avoir perdu ses talents d’équilibriste… Celui qui, il y a encore quelques années, était considéré comme un pilote virtuose ne tient plus sur le vélo… Il affiche une régularité impressionnante avec pas moins de quatre chutes en neuf étapes. Pugnace, Mail, s’il a renoncé au classement général, a désormais des vues sur le maillot de meilleur grimpeur ainsi qu’il l’a démontré durant sa chevauchée sur les pentes du col de Roselend, Il aura fort à faire avec la concurrence de Fi, actuel leader du classement de la montage et dont les talents de grimpeur ne sont pas à mettre en doute selon une certaine Marion R.

 

Quant à l’Aigle de Clermont-Ferrand, il passe ce jeudutour en fantôme. Semblant ne pas être concerné par la course, l’idole des jeunes paie certainement les conséquences de son divorce ultra-médiatisé d’avec Jeannie Longo qui aura fait la une de la presse à scandale au printemps dernier et qui aura surtout laissé le champion déchu sans un sou… Obligé désormais de multiplier les sponsorings pour retrouver son standing, l’Aigle en oublie les fondamentaux du coursier…

 

Au classement du meilleur jeune, le juvénile Papizinzin, 73 ans, devance de moins d’une minute Martin le Panzer, 2 ans mais qui, avec ses deux participations, fait figure d’ancien. C’est la magie du jeudutour !

 

Enfin, Michel est récompensé pour sa mentalité toujours à l’attaque par le leadership du combatif.

 

Aujourd’hui, c’est repos pour les coureurs. Mais dès demain, la caravane du jeudutour repart et les pentes chauves du Mont Ventoux se dresseront sans tarder, un jour plus tard…

 

Et dire que nous en sommes seulement à la deuxième semaine ! Coureurs, à vos paris !

 

Lulu

Grand reporter au JDT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yogi 06/07/2021 21:11

????????????????